1-877-945-4777

Votre personne

Vous vous lancez dans une grande aventure de vie! Félicitations! Prenez un moment pour relaxer et contempler les possibilités. Réconfortez-vous en vous disant que chaque phase et stade de la vie de parent est temporaire et qu'avant que vous ne vous en rendiez compte, vos enfants seront devenus de grands adultes autonomes. Mais n'allons pas trop vite en affaires.


Si vous êtes enceinte et que votre grossesse n'était pas planifiée, vos sentiments peuvent être très partagés. Si vous ne savez pas quoi faire ou n'êtes pas certaine de vouloir continuer votre grossesse, parlez à quelqu'un en qui vous avez confiance. S'il n'y personne dans votre vie à qui vous pouvez parler sans risque, il y a de nombreux services de soins et de soutien au Manitoba à qui vous pouvez faire appel. Ces services offrent de l'aide sans juger et vous donneront les renseignements dont vous avez besoin pour prendre la décision qui est la meilleure pour vous.

Aspects affectifs de la grossesse

Votre corps changera rapidement pendant votre grossesse. Mais saviez-vous que certains de ces changements ne touchent pas votre bébé en développement, qu'ils ne concernent que vous? Par exemple, votre centre de gravité se déplace à mesure que votre corps change et grossit au milieu, et vous constaterez peut-être que vous trébuchez, tombez ou perdez l'équilibre plus souvent que vous ne le feriez normalement. C'est pourquoi vous voudrez peut-être vous préoccuper davantage de vos chaussures et mieux regarder où vous marchez. Les bords de trottoir peuvent être particulièrement traîtres, et embarrassants, quand vous butez contre durant votre heure de dîner dans une rue achalandée du centre-ville.


Vous rêvez de votre bébé? Vous vous demandez si c'est un garçon ou une fille? S'il aura votre sens de l'humour? Vous souhaitez qu'elle ait le nez de sa grand-mère et les yeux de la couleur de ceux de votre partenaire? Toutes ces pensées et tous ces espoirs font partie de l'émerveillement d'attendre un enfant. Bien qu'il y ait certaines choses que vous puissiez découvrir avant d'accoucher, votre enfant restera en grande partie un mystère pendant toute votre grossesse. Si vous vous retrouvez souvent dans la lune à penser à votre petit, vous n'êtes pas la seule. Bien des femmes ont de la difficulté à se concentrer et des moments de distraction quand elles sont enceintes.

Vous éprouverez peut-être aussi des sentiments intenses à l'égard du bébé, de vos relations ou de votre vie en général. Cela aussi est normal. Les changements hormonaux et physiques, l'épuisement et le stress accru que vous vivez vous enlèvent probablement une partie des ressources personnelles qui vous aident à faire face à tous les défis dans votre vie. Même si vous êtes ravie d'être enceinte, tous ces changements peuvent s'accumuler et entraîner des moments difficiles. Mais rappelez-vous que vous pouvez toujours parler de ce que vous ressentez à quelqu'un en qui vous avez confiance.

Les six premières semaines après la naissance

« Génial! » Ce (ou ces) mignon petit poupon demande beaucoup d'énergie! Si vous vous sentez complètement vidée, bienvenue au club! Les quelques premières semaines sont épuisantes tandis que vous essayez d'organiser votre famille autour de son nouveau membre. Entre les difficultés d'allaitement, votre sommeil entrecoupé, vos points de suture qui guérissent et essayer de trouver quelques moments pour vos autres enfants, votre partenaire ou vous-même, vous pouvez vous sentir absolument crevée.

Il y a certaines choses que vous pouvez faire à l'avance pour essayer de vous aider à mieux survivre aux premières semaines après la naissance. Préparer des repas à l'avance et les congeler (durant votre phase de nidification, peut-être) vous permettra de gagner du temps sans pour autant sacrifier un repas santé et compromettre les réserves de nutriments de votre corps. Vous voudrez probablement manger davantage de fibres et boire beaucoup d'eau pendant la première semaine ou deux. Votre corps qui guérit sera sensible et vous serez bien contente d'avoir consommé plus de fibres quand vous devrez aller aux toilettes. Bien manger vous donnera l'énergie dont vous avez besoin pour passer au travers des premières semaines et continuer!

Il est très important que vous continuiez de prendre soin de votre corps après la naissance de votre bébé. Prendre soin de votre corps comprend prendre soin des autres aspects de votre santé, y compris votre santé mentale, affective, physique et sexuelle. De nombreuses femmes vivent des hauts et des bas pendant les quelques premières semaines qui suivent leur accouchement. Ce n'est pas surprenant : tous ces changements hormonaux et changements de vie combinés peuvent pousser même la personne la plus organisée au bord de l'épuisement. Sachez qu'il est normal de ressentir une variété d'émotions positives et négatives après avoir donné naissance tandis que vous vous adaptez à votre nouvelle dynamique familiale.

Parler de ce que vous ressentez à quelqu'un en qui vous avez confiance peut parfois vous apporter tout le soutien et l'aide dont vous avez besoin pour passer au travers. Votre fournisseur de soins de santé, votre sage-femme ou votre infirmière de la santé publique sont d'excellentes personnes à qui parler si vous n'arrêtez pas de broyer du noir. Si vous vous sentez extrêmement frustrée ou accablée, si vous songez à vous faire mal ou à faire mal à votre bébé, ou si vous craignez de ne pas pouvoir vous empêcher de secouer votre nouveau-né ou de lui faire mal, placez-le dans un endroit où il sera en sécurité – son lit, par exemple – et appelez quelqu'un pour avoir de l'aide. Bien que tous les nouveaux parents se sentent dépassés par moments, frapper, secouer ou faire mal à votre enfant n'est jamais excusable.

S'il n'y a personne que vous pouvez appeler ou si vous ne pouvez pas joindre quelqu'un tout de suite, appelez la ligne d'urgence de Klinic 24 heures sur 24 au 204 786-8686 ou sans frais au 1 888 322-3019.

Votre fournisseur de soins de santé ou votre sage-femme vous diront probablement de ne pas avoir de rapports sexuels pendant au moins six semaines après votre accouchement. Bien des femmes doivent attendre encore plus longtemps afin de donner à leur corps le temps de guérir complètement. C'est une bonne idée d'attendre d'avoir eu votre examen médical postnatal avant de reprendre votre activité sexuelle. Vous voudrez peut-être vous assurer que votre corps est bien guéri et discuter des moyens de contraception avec votre fournisseur de soins de santé. La recherche montre que l'allaitement à lui seul n'est pas efficace pour prévenir la grossesse.


Ne vous sentez pas forcée de reprendre votre activité sexuelle même après avoir eu le feu vert de votre fournisseur de soins de santé. Bien des femmes sont endolories et fatiguées, et ne sont pas prêtes affectivement à reprendre une relation sexuelle avec leur partenaire. Bien des femmes ont à peine l'énergie de prendre une douche chaque jour, encore moins de penser à faire l'amour! Votre partenaire peut lui aussi être moins intéressé par le sexe pendant les quelques premières semaines ou premiers mois après la naissance. Il ne faut pas vous en faire. Vous pouvez parler à votre partenaire de vos sentiments et des siens. Rappelez-vous que faire l'amour procure souvent un sentiment d'intimité et de rapprochement qui peut être obtenu d'autres façons.

Les quelques premières semaines après la naissance d'un bébé peuvent être une période très occupée et épuisante. Il est tout à fait acceptable de demander à vos amis et à votre famille de vous aider. Vous pouvez peut-être demander à une amie ou un parent proche de venir vous aider à faire le ménage ou de surveiller votre bébé pendant une heure tandis que vous faites une sieste. Si vous avez des enfants plus vieux qui vont à l'école, vous pouvez vous arranger avec un autre parent ou une amie pour qu'ils les déposent et aillent les chercher à l'école pendant une semaine ou deux. Laissez votre partenaire s'occuper de la maison pendant quelque temps – vaisselle, lessive, entretien du terrain. Ou déléguez toutes les tâches et responsabilités à d'autres pendant les quelques premières semaines au moins. Vous avez le droit de vous donner le temps de guérir et de former des liens d'attachement avec votre enfant.

Les mères d'enfants multiples (jumeaux, triplets et plus) auront encore moins de temps pour s'occuper d'elles-mêmes et de leurs nouveau-nés. Il est important que vous demandiez de l'aide si vous êtes mère de bébés multiples. Vous devriez peut-être songer à demander à quelqu'un de rester avec vous pendant les quelques premières semaines pour vous aider avec les couches et les soins de vos nouveau-nés. Vous aurez peut-être l'impression que vous passez tout votre temps à allaiter (ce qui pourrait être vrai!) et si quelqu'un est là pour vous aider pendant cette période, vous pourrez concentrer toute votre énergie sur l'allaitement, l'attachement à vos bébés et votre repos.

Allaitement

L'allaitement est une excellente et très commode façon de donner à votre bébé la nutrition dont elle a besoin. Votre lait maternel change pour répondre à ses besoins à mesure qu'elle grandit et que ses besoins nutritionnels changent. Par ailleurs, votre lait contient des anticorps et des enzymes qui protègent votre bébé contre certaines infections et maladies. Et en plus, c'est gratuit!

L'allaitement est une expérience naturelle, mais cela ne veut pas dire que ce soit toujours facile. Si vous avez déjà allaité, vous saurez ce qui a fonctionné pour votre dernier enfant, mais rappelez-vous que chaque bébé est différent et que ce qui a fonctionné la dernière fois pourrait ne pas fonctionner de la même manière avec votre prochain bébé. La première fois que vous essaierez d'allaiter, vous aurez peut-être l'assistance d'une sage-femme, d'une infirmière ou d'une conseillère en allaitement pour vous montrer comment aider votre bébé à bien prendre le sein. Vous pouvez aussi demander de la documentation sur l'allaitement ou de l'aide à votre fournisseur de soins de santé.

Bien qu'il n'y ait pas grand-chose que vous puissiez faire pour vous préparer à allaiter pendant votre grossesse, vous pouvez vous renseigner sur les techniques d'allaitement, les difficultés possibles et les ressources qui sont offertes avant la naissance de votre enfant.

Il est toujours bon de vous préparer en vous renseignant sur l'allaitement et en vous procurant certaines choses qui pourraient vous aider pendant les quelques premières semaines. Par exemple, bien des femmes trouvent qu'utiliser un coussin d'allaitement (ou un coussin ordinaire) pour appuyer leur bras est un moyen confortable et utile de prévenir la fatigue musculaire.

Si vous avez de la difficulté à allaiter, vous pouvez communiquer avec votre infirmière de la santé publique ou appeler l'infirmière de la ligne d'assistance téléphonique pour l'allaitement – Info Santé au 204 788-8200 ou sans frais au 1 888 315-9257. Rappelez-vous, une fois bien parti, l'allaitement peut être une expérience très agréable pour vous et votre bébé.

Sommeil

Le sommeil vous semblera n'être qu'un rêve pendant ces quelques premières semaines et bien des gens vous diront de dormir quand votre bébé dort – peu importe qu'il y ait de la vaisselle dans l'évier ou que vous n'ayez pas emmené le chien faire une promenade. Quand votre bébé dort, c'est un excellent moment pour vous aussi de dormir. Vous ne ferez pas de nuits complètes avant bien longtemps et même alors, vous devrez vous lever de temps en temps pour un cauchemar, un verre d'eau ou un voyage à la salle de bain. Le mieux est donc de suivre les conseils vieux comme le monde et de faire quelques siestes pendant la journée si vous le pouvez. Le monde ne s'écroulera pas pendant que vous vous reposez, mais vous pourriez vous écrouler si vous n'avez pas le repos dont vous avez besoin.

Autres effets

Certaines autres choses que vous voudrez peut-être avoir à la maison pour soulager votre corps endolori et fatigué sont des laxatifs émollients, des sachets de gel réfrigérant, des compresses pour le traitement des hémorroïdes, un coussin sur lequel vous asseoir, des vêtements confortables et assez de serviettes hygiéniques pour six semaines. La plupart des femmes ont des saignements vaginaux pendant deux à six semaines après la naissance. Si vous êtes inquiète de vos saignements, parlez-en à votre professionnel médical ou votre sage-femme.

Vous aurez probablement quelques rendez-vous médicaux, pour vous-même et pour votre bébé, et une visite de l'infirmière de la santé publique dans les quelques premières semaines après votre accouchement. L'infirmière de la santé publique pèsera votre bébé, vérifiera vos points de suture pour faire un suivi si vous avez eu une épisiotomie ou une césarienne et vous demandera comment vont les choses. C'est le moment de poser toute question que vous pourriez avoir à propos de votre corps ou de votre bébé.

Les premières semaines peuvent être très difficiles pour les parents, alors essayez de vous souvenir de ce qui est le plus important au cours de ces quelques semaines. Essayez de ne pas vous sentir poussée à être une mère parfaite qui rentre dans ses jeans moulants, s'inscrit à un cours de yoga pour maman et bébé et va magasiner quelques semaines après avoir accouché. La maman parfaite est celle qui est prête à donner la priorité à son enfant et à elle-même pendant ces semaines difficiles. Sommeil Aliments Formez des liens d'attachement. Mangez bien. Tout le reste viendra plus tard, quand votre nouvelle routine sera établie.