Apprendre à être responsable

Early Years girl holding vaccuum

« Non, je ne veux pas! J’ai nettoyé la table hier soir! C’est ma chambre et ça ne me dérange pas qu’elle soit sale! » Amener les enfants à faire des tâches ménagères n’est pas de tout repos et on se demande parfois si le jeu en vaut la chandelle. Mais il est important que les enfants participent, pour toutes sortes de raisons. Trouver les tâches qui conviennent aux enfants de cet âge et leur apprendre comment les faire, c’est déjà la moitié du travail de fait.

Les enfants des années primaires peuvent entre autres faire le ménage de leur chambre, épousseter avec un chiffon, servir et desservir la table et vider le lave-vaisselle. Nous avons parfois de la difficulté à leur confier ce genre de tâches parce qu’ils ne les effectuent pas aussi bien que nous. Mais il ne faut pas que cela nous arrête. Ce n’est pas grave s’il reste un peu de poussière sur une étagère ou si les jouets de votre enfant ne sont pas dans la bonne boîte.

Vous enseignez à votre enfant à être responsable et vous lui montrez l’importance du travail collectif dans votre famille. Comme parents, vous êtes probablement très occupés. Vous devrez peut-être apprendre à être moins exigeants, du moins au départ, le temps que votre enfant apprenne à effectuer une partie du travail à la maison.

En déléguant une tâche à votre enfant, vous lui confiez la responsabilité de prendre les articles requis et d’accomplir son travail tout seul. Vous ne gagnerez rien en supervisant son travail et en lui disant qu’il a oublié d’épousseter un coin (imaginez si votre enfant faisait cela avec vous!). Quand votre enfant aura terminé, félicitez-le pour le travail accompli en lui rappelant de secouer le chiffon avant de commencer à épousseter la prochaine fois. Si vous insistez trop, ou si vous avez une attitude négative, c’est sûr qu’il ne voudra pas épousseter le samedi suivant.

Songez à établir un horaire régulier pour votre enfant. Il n’est pas nécessaire de le faire par écrit, même si c’est toujours possible. Faites savoir à votre enfant qu’il sera responsable de faire le ménage de sa chambre le samedi et de desservir la table chaque soir après le souper. D’autres tâches comme rentrer les sacs d’épicerie, pelleter la neige ou enlever les mauvaises herbes du parterre de fleurs peuvent se faire en famille, d’autant plus qu’elles fournissent l’occasion de sortir et de faire de l’exercice!

Votre enfant commence peut-être à demander s’il peut aller magasiner tout seul ou encore aller seul chez des amis. C’est une question qui préoccupe de nombreux parents : à quel âge est-il assez vieux pour marcher jusque chez son ami à un coin de rue de chez vous? Puis-je aller vite en bas mettre le linge dans la machine et laisser les enfants sans surveillance dans la cour?

La loi manitobaine stipule que les enfants de moins de 12 ans peuvent avoir besoin de protection s’ils sont laissés seuls et sans que des arrangements raisonnables aient été pris pour leur surveillance et leur sécurité; cela veut dire que si quelqu’un appelle les Services à l’enfant et à la famille, ils doivent intervenir et évaluer la situation dans laquelle l’enfant a été laissé sans surveillance. Leur intervention peut être de vous téléphoner, de laisser votre enfant chez vous, d’activer le plan de sécurité de votre enfant ou d’enlever votre enfant de chez vous jusqu’à ce qu’ils trouvent une personne qui puisse s’en occuper. Avant d’intervenir, les Services à l’enfant et à la famille tiennent compte de la maturité de l’enfant, de la période de temps pendant laquelle il sera seul, du fait qu’il soit responsable d’autres enfants ou non, et de la rapidité avec laquelle le plan de sécurité peut être mis en œuvre, en plus d’autres facteurs.

Si vous vous dites, « plan de sécurité »? – il n’y a pas que vous. Certaines familles en ont, et d’autres n’en ont pas. Même si vous n’avez aucunement l’intention de laisser votre enfant seul à la maison ou sans surveillance, un plan de sécurité peut être très utile en cas d’urgence. Un plan de sécurité doit indiquer les personnes à qui votre enfant peut faire appel si vous êtes incapable de l’aider pour quelque raison que ce soit. De nombreuses familles ont élaboré des plans en cas d’incendie qui précisent où aller et qui appeler pour obtenir de l’aide, et ont établi un code secret de sécurité pour les membres de la famille.

Il est très important que votre enfant connaisse le plan de sécurité. Votre enfant doit être à l’aise d’aller chez la personne sûre (un voisin peut-être) et de rester avec elle jusqu’à ce que de l’aide ou une autre personne arrive pour s’occuper de lui. Mais même les meilleurs plans de sécurité peuvent parfois ne pas fonctionner (la personne sûre tombe malade ou la pile du cellulaire est déchargée), alors le mieux est d’avoir aussi un plan de secours.

Il peut être difficile de comprendre les messages parfois contradictoires que nous recevons pour ce qui est de laisser nos enfants seuls ou sans surveillance. Par exemple, les enfants de 11 ans peuvent suivre un cours de gardiennage, alors bien des parents pensent qu’il est acceptable de laisser un enfant de 11 ans seul à la maison alors qu’en fait, selon la loi, ils doivent avoir 12 ans. Et même alors, il y a des enfants de 12 ans qui ne sont pas prêts à assumer autant de responsabilités.

Certains parents choisissent de donner à leurs enfants des occasions de gagner leur confiance, d’acquérir un sens des responsabilités et de devenir autonomes avant qu’ils n’atteignent 12 ans et certains enfants seront donc capables d’être laissés sans surveillance pour de courtes périodes. C’est très bien d’inscrire les enfants à des cours de gardiennage ou à des cours similaires afin de les préparer à ce qui les attend lorsqu’ils auront 12 ans. Vous devez toutefois tenir compte du degré de maturité de votre enfant, de sa personnalité et d’autres caractéristiques au moment de décider s’il est prêt à assumer de plus grandes responsabilités.

C’est à vous d’établir comment votre enfant gagnera graduellement votre confiance et se préparera à devenir plus autonome. Une façon d’encourager l’autonomie en toute sécurité consiste à déposer votre enfant des années primaires plus âgé en face de son école (mais ne le laissez pas traverser la rue sans assistance) et à le laisser se rendre dans sa classe tout seul. Parlez à votre enfant et au personnel de son école avant de le faire, afin de vous assurer que vous respectez les politiques de l’école, puis vérifiez s’il a bien trouvé son chemin jusqu’à la salle de classe.