1-877-945-4777

Nutrition avant la conception

Nutrition

Si vous planifiez une grossesse ou êtes déjà enceinte, vous devriez prendre rendez-vous avec votre fournisseur de soins de santé pour obtenir des conseils sur la nutrition, l'exercice et un gain de poids sain. Si vous êtes enceinte ou planifiez de devenir enceinte, une bonne nutrition est très importante pour votre santé et la santé de votre bébé qui se développe.

Santé Canada encourage toutes les femmes qui sont en âge de procréer à prendre des suppléments d'acide folique pour que leur bébé ait l'acide folique nécessaire pour se développer correctement. L'acide folique est une vitamine que l'on trouve dans les légumes verts feuillus tels que les épinards, les fruits tels que les oranges et les fraises, les légumineuses et les grains entiers. Prendre de l'acide folique et suivre le Guide alimentaire canadien réduit le risque d'anomalies du tube neural pendant la grossesse et satisfait à vos besoins supplémentaires durant la grossesse et l'allaitement.

L'acide folique aide votre enfant à se développer pendant les quelques premières semaines – quand bien des femmes ne savent même pas qu'elles sont enceintes – et aide aussi les femmes après la naissance. Certains aliments contiennent de l'acide folique, mais bien des femmes n'obtiennent pas assez d'acide folique de leur alimentation. Vous pouvez acheter de l'acide folique sans ordonnance dans les magasins d'alimentation et les pharmacies.

Développement prénatal et acide folique

Pour en savoir davantage sur l'acide folique et comment il aide à réduire les risques d'anomalies congénitales.

Renseignements sur l'acide folique

L'importance de l'acide folique pour maman et bébé. (en anglais seulement)

On encourage aussi les femmes à prendre des suppléments de vitamine D, selon l'endroit où elles vivent et le temps de l'année. Les Manitobaines qui vivent plus au nord, par exemple, où elles sont moins exposées au soleil, devraient demander à leur fournisseur de soins de santé si elles ont besoin de suppléments et quelle dose de vitamine D elles devraient prendre. Les femmes qui vivent dans le sud de la province devraient aussi s'assurer qu'elles obtiennent assez de vitamine D pour que leur enfant se développe sainement. La dose de vitamine D dépend de nombreux facteurs y compris la saison, combien de temps la peau est exposée au soleil, la nutrition, l'alimentation, et ainsi de suite. De nombreux aliments contiennent de la vitamine D, entre autres le lait enrichi (de vache, de soja ou de riz), les sardines, le jus d'orange enrichi de calcium, les épinards, le saumon en conserve et le pak-choï. Si vous vous posez des questions sur votre consommation de vitamine D, parlez à un fournisseur de soins de santé, une nutritionniste ou une diététiste.

  • Vitamine D
    L'importance de la vitamine D pour maman et bébé.

La nutrition n'est pas seulement ce que vous mangez; c'est aussi combien vous mangez. Parlez à un fournisseur de soins de santé, une nutritionniste ou une diététiste de vos repas et collations. En règle générale, une femme enceinte devrait consommer les aliments suivants de chaque groupe alimentaire chaque jour :

  • 7 à 8 légumes et fruits – choisissez une variété de couleurs; frais, congelés ou en conserve
  • 6 à 7 produits céréaliers – pain, céréales, riz, pâtes alimentaires; la moitié devraient être à grains entiers
  • 2 produits laitiers – lait, yogourt, fromage; choisissez des produits faibles en matières grasses
  • 2 viandes et substituts – poisson, tofu, poulet, œufs, lentilles, haricots, porc, bœuf
  • Plus 2 ou 3 portions additionnelles de n'importe lequel des quatre groupes alimentaires ci-dessus chaque jour

Une petite quantité, 2 à 3 cuillerées à soupe, de graisses insaturées fait partie d'une alimentation saine. Ces graisses proviennent de l'huile utilisée pour la cuisson, des vinaigrettes, de la mayonnaise et de la margarine. Il est préférable d'utiliser de l'huile de canola, d'olive ou de soja et des margarines molles qui sont faibles en acides gras saturés et en acides gras trans. Essayez de limiter le saindoux, le shortening, le beurre et la margarine dure.

Autres Ressources

Si vous aimez votre tasse de café ou de thé le matin et un morceau de chocolat noir après souper, vous voudrez peut-être surveiller combien de caféine vous consommez durant la journée. On conseille aux femmes enceintes de réduire leur consommation de caféine à moins de 300 mg par jour. Cela veut dire environ deux tasses (6 oz) de café et un morceau de chocolat noir (2 oz) par jour. Vous serez peut-être tentée de remplacer votre café par une tasse de tisane l'après-midi, mais prenez garde, car de nombreuses tisanes ne sont pas bonnes pour les femmes enceintes.