1-877-945-4777

L'accouchement

Ça y est! Heureusement pour la plupart des femmes, quand elles sont rendues à neuf mois de grossesse, elles feraient à peu près n'importe quoi pour avoir leur bébé dans leurs bras et en dehors de leur corps. C'est peut-être pour cette raison que les femmes continuent de passer au travers, accouchement après accouchement. Nous avons hâte de rencontrer nos enfants!

Il y a plusieurs façons de vous préparer à ce grand moment avant votre accouchement. De nombreux offices régionaux de la santé offrent des classes de préparation à l'accouchement et des visites d'hôpitaux. Vous pouvez aussi payer pour suivre un cours de préparation à l'accouchement privé. Quoi que vous fassiez pour vous préparer, rappelez-vous que les femmes accouchent depuis la nuit des temps et que votre corps, sinon votre esprit, saura ce qu'il faut faire.

Il y a tellement de choix et d'options en matière d'accouchement que vous pouvez ne plus savoir quoi penser.

Si je choisis une épidurale, je pourrais peut-être décider tout à coup que je veux marcher et je ne pourrai pas. Si je choisis d'accoucher à la maison, je pourrais changer d'idée et ne pas pouvoir avoir une épidurale quand j'en veux vraiment une. Et s'il y a des complications? Qu'est-ce qui se passe si mon accouchement à la maison doit se faire à l'hôpital?

Chaque femme doit prendre ses propres décisions pour ce qui est de la façon dont elle choisit de donner naissance à son enfant. Malheureusement, presque toutes les femmes qui ont été enceintes ont dû entendre l'opinion d'au moins une autre personne sur ce qui est la bonne façon d'accoucher. Arrêtez dès maintenant. Il n'y a pas de meilleure ou de bonne façon d'accoucher autre que celle où maman et bébé sont en aussi bonne santé que possible. Votre accouchement à la maison pourrait donc devenir une césarienne ou l'épidurale que vous avez prévue pourrait devenir un accouchement éclair dans lequel il n'y a pas de temps pour les méthodes de gestion de la douleur. Le plus important est que vous et votre bébé soyez sans danger et en santé. Personne ne remet de médailles après un accouchement; ce n'est pas un sport de compétition. Renseignez-vous sur vos options et choisissez celles qui vous conviennent.

De nombreux experts suggèrent aux femmes enceintes de rédiger un plan d'accouchement pour les aider à réfléchir à leurs choix en matière d'accouchement. Un plan d'accouchement peut aussi aider vos professionnels médicaux et les professionnels qui vous assisteront pendant votre accouchement à savoir ce que vous voulez. Les plans d'accouchement indiquent souvent comment vous aimeriez passer votre travail – par exemple, si vous voulez passer du temps dans la douche ou la piscine, vous accroupir en vous tenant à quelque chose, faire jouer de la musique. Les plans d'accouchement décrivent aussi les moyens de gestion de la douleur que vous considéreriez durant votre travail : point de mire, narcotiques, méditation, massage, oxyde d'azote, hypnotisme, épidurale. Les plans d'accouchement peuvent aussi décrire les types d'interventions que vous considéreriez, tels qu'une épisiotomie ou l'emploi de forceps. Ceci dit, de nombreux plans d'accouchement changent radicalement et certains sont mis de côté complètement pendant le travail et l'accouchement à cause de complications imprévues ou parce que la femme qui accouche change d'idée.


Il n'y a pas de mal à changer d'idée. Rappelez-vous simplement que le facteur temps entre en jeu pour certaines interventions ou méthodes de gestion de la douleur; vous n'aurez peut-être pas le temps d'avoir une épidurale de dernière minute avant que bébé arrive. Essayez d'avoir l'esprit ouvert et de vous faire confiance, et de faire confiance à votre corps, à vos personnes de soutien et à votre fournisseur de soins de santé.

Un accouchement comporte trois phases :
  1. dilatation et effacement du col de l'utérus;
  2. sortie du bébé;
  3. expulsion du placenta.

Sur papier, cela semble simple et net, mais dans la vraie vie, cela peut être simultanément bouleversant, effrayant, émouvant, épuisant, exaltant et douloureux. Vous vivrez probablement toutes ces émotions et bien d'autres durant votre accouchement (24 heures est courant comme durée pour un premier accouchement, les accouchements suivants étant généralement plus rapides).

La première phase, la dilatation et l'effacement du col de l'utérus, est un processus graduel d'amincissement (effacement) et d'ouverture (dilatation) du col de l'utérus pour préparer la sortie du bébé. C'est un processus graduel qui prend généralement de 12 à 14 heures pour un premier accouchement et de quatre à six heures pour les accouchements subséquents. Ceci dit, chaque grossesse est différente et votre travail pourrait être plus long ou plus court. Pendant ce stade, les contractions commencent et deviennent plus fortes et plus fréquentes, causant l'amincissement et l'ouverture du col de l'utérus, ce qui dégage la voie pour que votre bébé puisse ensuite passer de l'utérus au vagin.

La deuxième phase, la sortie du bébé, commence quand le col de l'utérus est ouvert (mesure 10 centimètres) et elle dure habituellement 50 minutes environ pour un premier accouchement, et 20 minutes environ pour les accouchements subséquents. Pendant cette phase, vous continuerez d'avoir des contractions, mais vous sentirez aussi une forte envie de pousser avec vos muscles abdominaux. Certaines femmes trouvent utile pendant cette phase de visualiser ou d'imaginer leur bébé descendant dans le canal pelvien à chaque poussée. Quand vous poussez, vous forcez votre bébé à traverser le canal pelvien et à faire son entrée dans le monde.

La troisième et dernière phase est l'expulsion du placenta, et elle dure généralement de cinq à dix minutes. Pendant cette phase, votre placenta se détache de la paroi de l'utérus et descend dans le canal pelvien pour être expulsé par le vagin.

Césarienne

Certaines femmes vivent une autre forme d'accouchement qu'on appelle une césarienne. Un accouchement par césarienne est un accouchement dans lequel le bébé sort par une ouverture chirurgicale faite dans le bas du ventre plutôt que de traverser le canal pelvien et le vagin. On fait généralement une césarienne quand un accouchement vaginal présente des risques plus élevés, à cause de la position du bébé dans l'utérus, de la présence de plus d'un bébé, de problèmes de santé préexistants de maman ou bébé, de problèmes relatifs au placenta, d'inquiétude à propos du bien-être du bébé ou d'infections maternelles. Si vous espériez avoir un accouchement vaginal et êtes déçue ou triste d'avoir une césarienne, vous n'êtes pas la seule. Bien des femmes aimeraient pouvoir changer la façon dont elles ont accouché; certaines souhaiteraient même avoir eu une césarienne!

Le plus important, que vous ayez eu un accouchement vaginal ou une césarienne, c'est que vous compreniez que vous n'avez pas raté votre accouchement, que ce n'est pas de votre faute s'il a fallu faire une césarienne et que vous avez fait ce qu'il fallait faire pour protéger votre santé et la santé de votre enfant. Si vous pensez parfois que vous n'êtes pas une vraie mère ou que vous n'avez pas vécu une vraie naissance parce que vous n'avez pas eu un accouchement vaginal, rappelez-vous qu'être mère n'a rien à voir avec accoucher d'une certaine façon. Être mère, c'est prendre soin de votre enfant, l'encourager, l'aimer et le soutenir chaque jour.

Récupération après l'accouchement

Une phase finale non officielle de l'accouchement est la courte période de récupération après l'accouchement. C'est le moment où on peut vous faire des points de suture, vous appliquer des vessies de glace et vous donner des médicaments, et le moment des premiers câlins débordants d'amour et d'émerveillement avec votre nouveau-né. Votre fournisseur de soins de santé, votre infirmière ou votre sage-femme vous expliqueront en détail comment prendre soin de votre corps. Quand vous serez de retour chez vous, vous pouvez aussi vous attendre à recevoir la visite d'une infirmière de la santé publique qui se fera un plaisir de répondre à toute question ou inquiétude que vous pourriez avoir à propos de votre corps qui guérit ou de votre bébé.

Le rétablissement après un accouchement est très long, surtout si on considère qu'il comprend le retour à un niveau hormonal « normal » et à votre corps d'avant bébé (bien que nous sachions toutes qu'on ne se remet jamais complètement de la naissance d'un enfant et du fait de devenir parent, physiquement ou affectivement). La plupart des changements sont merveilleux et d'autres le sont moins, mais c'est probablement la meilleure affaire qu'on aura jamais faite. C'est pourquoi tant de parents choisissent de la refaire!